Sélectionner une page

Chaque être vivant a des émotions. Qu’il soit homme ou animal.
J’ai de tout temps aimé observer le vivant qui m’entoure (insectes, végétations, animaux, personne…). C’est ce qui m’a permis de faire de jolies photographies… et vous savez comme j’aime la photo !
C’est en observant une énième fois mon chat Lily que j’ai découvert qu’elle avait des attitudes génératrices de bien être que chacun d’entre nous pouvons utiliser dans notre quotidien et je vais vous les livrer maintenant.

CANALISER SA FRUSTRATION
Mon chat est une petite chipie, elle adore jouer à cache-cache, elle aime grimper partout, comme tous les félins, même dans des endroits qui lui sont interdit, faire ses griffes sur mon tapis… mais elle déteste quand je lui dis « non » ! « Non ne gratte pas le tapis ! », « Non ne grimpe pas sur ce meuble , tu vas casser mes coupes en cristal…. » Illico elle va déverser sa frustration sur son grattoir ou court pour décharger sa frustration.
Mon conseil : Pratiquer une activité physique est un bon moyen de déverser sa colère ou sa frustration. Cette pratique devient un défouloir par une activité plaisante. Alors si vous vous sentez en colère, pensez à passer l’aspirateur :), à courir, aller nager, danser… ou toute activité qui vous fera du bien pour décharger cette frustration.

NE RIEN FAIRE !
Avez-vous déjà expérimenté le « ne rien faire » ?
Combien de fois par jour vous arrêtez vous pour apprécier votre environnement en mode pause ? Entre les agendas surchargés, les délais à tenir, les horaires à rallonge, bon nombre de personnes courent toute la journée et anticipent sans cesse les tâches à accomplir. Je le sais, avant d’être sophrologue, j’étais comme vous !
Mon chat Lily a tout compris. Elle est un « maitre zen » par excellence ! Elle est capable, posée sur son cube en sisal devant la fenêtre, d’observer son environnement (les oiseaux, les passants, la pluie qui tombe…) pendant des heures. Je vous entends me dire qu’elle peut se le permettre puisqu’elle n’a que ça à faire ! Bigre qu’elle en a de la chance !

Mon conseil : Accordez-vous, dans la journée, un moment de pause durant lequel vous ne pensez à rien (enfin si je puis dire puisque le cerveau ne sait pas ne pas penser mais ce sera l’objet d’un autre article). Mettez votre cerveau en mode pause. Cela peut être dans les transports, le matin au petit déjeuner, ou lors de votre pause déjeuner. Au lieu de penser aux tâches à accomplir, aux soucis que vous ressassez, tentez de vous concentrer sur la beauté de cet arbre dans ce parc dans lequel vous déjeuner, la manière dont cet oiseau forme son nid sous vos fenêtres de cuisine ou la mélodie de ce morceau de musique que vous adorez écouter dans votre MP3. Il n’y a pas que votre travail ou vos soucis dans la vie, profitez aussi de la beauté de votre environnement.