Es-tu vraiment prête ?

hypersensibilité

 

L’hypersensibilité n’est pas la cause de notre mal être, c’est le “comment” on la perçoit qui nous anéantie. Et c’est en changeant notre perception de nous, en comprenant qui nous sommes, de quoi nous sommes capable, qui nous permettra de mieux être avec nous meme et les autres.

Comprendre nos réactions, les raisons de nos réactions, nos qualités, nos faiblesses, notre posture.

La compréhension donne un sentiment de pouvoir et de contrôle sur sa propre vie.

Soyons et restons honnête avec nous-même Si nous n’appliquons pas les choses simples ou si nous rencontrons des difficultés à faire quelque chose de concret, même facile et efficace, c’est qu’une partie de nous n’est pas encore prete ou ne veut pas se liberer de sa souffrance ou difficulté. Chacun son rythme, pas de justification du pourquoi on ne le fait pas , pas d’accusation des autres, pas de culpabilité non plus. Une partie de toi n’est pas prete tout simplement

Si tu es prête rien ne pourra t’arreter quand tu l’auras décidé.

Si je n’arrive pas à passer à l’action est qu’au fond de toi tu n’es pas prete a te défaire de ta souffrance qui est pour le moment confortable. Par ta souffrance, tu te fais aimer par ta plainte ou l’inquiétude de ton entourage pensant à tord (inconsciemment) que tu seras davantage aimé si tu ne souffre plus Tout ça se passe dans ton inconscient.

La prochaine étape pour toi, pour vivre de manière épanouie ton hypersensibilité, est donc de la percevoir avec un œil différent, un angle plus positif. Et pour ça tu dois te sentir prête de te libérer de ta souffrance.

C’est ce que j’aide à faire mes clientes dans lAcadémie des hypersensibles.

Le temps : cette denrée rare

temps

On ne s’en rend pas toujours compte. On peste après lui et pourtant chacun d’entre nous avons prononcé un jour ces mots « je n’ai pas le temps ! »

Il faut pourtant un évènement malheureux dans notre vie pour nous rendre compte que ce temps est précieux et qu’il ne tient qu’à nous de l’utiliser différemment.

Mais alors me diras-tu comment je peux mieux l’utiliser ? Comment, avec un agenda rempli à ras bord je peux trouver du temps pour lire, m’occuper de mes enfants, de mon conjoint ou même de moi.

Il est en effet très facile de se sentir débordée. Mais as-tu déjà réfléchi à ce qui, dans ta vie, était important ? Qu’est ce qui, selon toi, est prioritaire et doit passer avant tout autre chose ?

Je t’invite dans un premier temps à te poser quelques minutes pour réfléchir à tes priorités. J’imagine que tu vas te rendre compte toute la masse de tâches qui emploient ton temps !!!

Oui en bonne manager de ta vie, comment emploies-tu ton temps ? cet emploi du temps est-il bien organisé ? ne mérite -t-il pas un bon ménage de Printemps?

En bon leader, je te propose 10 clés pour retrouver du temps :

 

1- Commence avant toute chose à lister tes priorités, ce que les canadiens appellent tes grosses roches ! Ça peut être ta famille, ta carrière, tes amis, ta santé ou que sais-je encore.

2- Quand tu auras listé tes priorités, range-les selon 4 catégories :

  • Les tâches importantes et urgentes que tu ne peux remettre à demain
  • Les tâches urgentes mais pas importantes que tu peux déléguer
  • Les tâches importantes mais pas urgentes qui peuvent être planifier
  • Les tâches pas importantes et pas urgentes que tu pourrais classer/ supprimer

 

3- Ensuite, penses à regrouper des tâches similaires du style la réponse à tes mails, les courses alimentaires et le passage au pressing… ça te permet de faire en une seule fois sans perdre de temps.

4- Planifie tes taches de la plus désagréables pour toi à la plus sympa. Ainsi tu commenceras ta journée avec les taches qui n’ont aucun intérêt pour toi mais qui sont importantes et urgentes à faire et qui demandent de l’énergie pour finir par des taches qui te plaisent et pour lesquelles tu as moins besoin d’énergie.

5- Accorde-toi des moments dans la journée ou tu ne seras pas dérangée. Là tu préviendras tes collègues, tu couperas ton téléphone et toutes les distractions possibles pour avancer sur des tâches qui demandent concentration et productivité.

6- Relaxe-toi avec des pauses régulières pour réénergiser ton cerveau et ton corps. La détente est un des facteurs clé pour la performance. Pense 52 minutes de travail pour 17 min de pause. A toi d’adapter selon ton mode de fonctionnement

7- Ne te sens pas multitâches, tu vas perdre en efficacité. Fais une chose à la fois jusqu’au bout.

8- Planifie ta semaine et ton mois. Tu auras une vision claire de ce que tu dois accomplir. Ça donnera un cadre à ton cerveau et ça évitera que tu te démotives. Le vendredi soir, planifie ta semaine future (tes rdvs importants, tes réunions, tes déplacements…) et en fin de mois planifie ton mois, voir ton trimestre si c’est possible.

9- Note tout. Tu libéreras ton cerveau dans sa créativité et productivité. Ton pense bête t’aidera aussi à voir ta progression, les tâches à reporter et celles déjà accomplies.

10- Développe ton esprit d’équipe : en d’autres termes, penses à déléguer ce qui peut l’être. Arrête de vouloir tout contrôler, ça te libèrera du temps pour faire des choses qui sont plus dans tes capacités.

 

Voilà j’espère que tu trouveras parmi toutes ces clés, celles qui te parlera le plus.. Je t’invite à mettre en application chacune d’entre elles…

A toi de jouer à présent 🙂 

A tout vite – Véro

3 astuces bien-être apprises de mon chat

astuces lily

 

Chaque être vivant a des émotions. Qu’il soit homme ou animal. J’ai de tout temps aimé observer le vivant (insectes, végétations, animaux…). C’est ce qui m’a permis de faire de jolies photographies.

C’est en observant une énième fois mon chat Lily que j’ai découvert qu’elle avait des attitudes génératrices de bien être que chacun d’entre nous pouvons utiliser dans notre quotidien et je vais vous les livrer maintenant.

 

Canaliser sa frustration

Mon chat est une petite chipie, elle adore jouer à cache-cache, elle aime grimper partout, comme tous les félins, même dans des endroits qui lui sont interdit, faire ses griffes sur mon tapis… mais elle déteste quand je lui dis « non » ! « Non ne gratte pas le tapis ! », « Non ne grimpe pas sur ce meuble , tu vas casser mes coupes en cristal…. » Illico elle va déverser sa frustration sur son grattoir ou court pour décharger sa frustration.

Pratiquer une activité physique est un bon moyen de déverser sa colère ou sa frustration. Cette pratique devient un défouloir par une activité plaisante. Alors si vous vous sentez en colère, pensez à passer l’aspirateur, à courir… ou toute activité qui vous fera du bien pour décharger cette frustration.

 

Ne rien faire

Avez-vous déjà expérimenté le « ne rien faire » ?

Combien de fois par jour vous arrêtez vous pour apprécier votre environnement en mode pause ?  Entre les agendas surchargés, les délais à tenir, les horaires à rallonge, bon nombre de personnes courent toute la journée et anticipent sans cesse les tâches à accomplir. Je le sais, avant d’être sophrologue, j’étais comme vous !

Mon chat Lily a tout compris. Elle est un « maitre zen » par excellence ! Elle est capable, posée sur son cube en sisal devant la fenêtre, d’observer son environnement (les oiseaux, les passants, la pluie qui tombe…) pendant des heures.

Je vous entends me dire qu’elle peut se le permettre puisqu’elle n’a que ça à faire ! Bigre qu’elle en a de la chance !  Je ne vous dis pas de le faire durant des heures, mais de vous accorder, dans la journée, un moment de pause durant lequel vous ne pensez à rien (enfin si je puis dire puisque le cerveau ne sait pas ne pas penser mais ce sera l’objet d’un autre article). Mettez votre cerveau en mode pause.

Cela peut être dans les transports, le matin au petit déjeuner, ou lors de votre pause déjeuner. Au lieu de penser aux tâches à accomplir, aux soucis que vous ressassez, tentez de vous concentrer sur la beauté de cet arbre dans ce parc dans lequel vous déjeuner, la manière dont cet oiseau forme son nid sous vos fenêtres de cuisine ou la mélodie de ce morceau de musique que vous adorez écouter dans votre MP3.  Il n’y a pas que votre travail ou vos soucis dans la vie, profitez aussi de la beauté de votre environnement.

Amusez vous

Riez-vous souvent ? vous accordez vous le droit de vous amuser depuis que vous êtes devenu adulte ? L’enfant que vous étiez meurt doucement accablé par les obligations et le caractère parfois trop sérieux qu’impose la vie d’adulte.

C’est mon chat qui m’en fait prendre conscience. Elle continue à s’amuser. Elle joue avec un jouet virtuel qu’elle lance et rattrape, elle court après les bouchons de mes bouteilles d’eau, elle fait la chasse à sa souris en peluche…

Laisser s’exprimer son enfant intérieur est sans doute la garantie d’une vie épanouie. Si notre vie n’est que soucis, sérieux, tout semble triste et monotone. Ce qui met du piment dans la vie c’est le spontané, la drôlerie, l’amusement. Alors soyez spontané, faite des choses drôles et imprévues. Laissez émerger vos envies au jour le jour et amusez-vous !

 

A tout vite – Véro