Sélectionner une page

jeune generationQuand j’ai vécu mes 2 burn out dans ma carrière de salariée, je peux te dire que toucher le fond te fait vite prendre conscience de certaines choses !
Quand je te dis toucher le fond, pour moi ca été l’incapacité de me lever le matin, les larmes sans raison apparentes, les tremblements t’empêchant de conduire.
Et puis j’ai réalisé que, pour ma survie, il fallait que j’agisse. Personne ne pouvait mieux m’aider que moi-même.

Bien sur j’avais un médecin et ma famille mais moi seule pouvais faire en sorte de sortir de ce marasme.
Alors dès que j’ai pu sortir de mon lit, je me suis imposée de sortir dehors chaque jour. Inutile de te dire toutes les excuses que je me disais pour ne pas sortir (il fait froid, je sais pas quoi mettre sur mes fesses, je vais rater mon feuilleton, …) .

Je m’astreignais à faire le tour du pâté de maison. Alors au début je n’ai fait le tour complet puis chaque semaine je me fixais l’objectif d’aller encore plus loin.
Pour agrémenter mon chemin, je ne prenais jamais les mêmes rues. J’avais la chance d’avoir 2 parcs autour de moi – j’en affectionnais un plus particulièrement.

Le fait de changer de chemin chaque jour m’amenais à voir des détails inconnus les veilles. Je m’habituais à observer un élément de mon environnement (une porte, une fleur, un arbre, un balcon…) dans ses détails. Ainsi j’occupais mon cerveau à ne pas ruminer et je lui permettais de créer des connexions neuronales.

Petit à petit mon médecin a diminué les doses d’antidépresseurs qui m’assommaient et j’ai réussi à sortir de cette léthargie.
En sortant, je m’observais me transformer. Mon souffle n’était plus court, mon corps retrouvait son énergie, ma tête sortait du trou noir, mes réflexions étaient plus constructives…

Mon mental s’est fait plus doux. Les pensées – le hamster dans sa roue comme j’aime le dire – arrêtait de courir comme un forcené et je m’apaisais doucement.

L’ensemble de mon être calmé, j’ai pu alors commencer ma transformation.
J’utilisais le Yoga et la Sophrologie comme sources d’apaisement et de concentration sur moi-même.
J’apprenais à écouter mon corps, mon mental et surtout mon cœur !
Le cœur, ce cœur d’âme qui te guide. Celui qui t’amène à te recentrer sur tes importants.

Cette transformation a été progressive et révélatrice.

Je me suis en effet révélé à moi-même. J’y ai alors puisé ma lumière. Cette petite flamme qui a tendance à s’éteindre quand tu t’écroules.
J’ai beaucoup visionné de vidéos, écouté et lu des livres de développement personnel sur un bon nombre de sujets puisque tous les domaines de ma vie étaient à revoir. J’ai déconstruit pour mieux me reconstruire.
Et il y avait de gros travaux à faire ! J’ai laissé, malgré moi, mes collègues et managers faire de bons gros dégâts. L’être humain a certes parfois une tolérance limitée mais un incroyable pouvoir de combat. Je me suis découverte combattive.
La bienveillance, l’empathie, l’écoute et la générosité faisaient partie de moi – elle m’avait permis d’apporter ma contribution à tous ces couples stériles que je rencontrais en poste. La combativité a été une vraie révélation.

Bons nombres de mentors que je suis te diront qu’il faut pardonner pour mieux avancer. Leur pardonner, j’y travaille encore. Je sais juste une chose : toutes ces saloperies dites, faites, subies ne m’atteignent plus aujourd’hui. Je ne me laisse plus définir par les critiques et la méchanceté de l’être humain. Cela lui appartient (qu’il doit être malheureux…:( )  Aujourd’hui j’ose leur souhaiter ne jamais vivre ce qu’elles/qu’ils m’ont fait subir.
Cependant je les remercie quelque part de m’avoir assaillie de coups bas, de rumeurs sinistres et de malveillances à mon égard car, grâce à elles/à eux je me suis révélée à moi meme.

J’ai franchi ce pas si difficile à passer – quitter un CDI de 18 ans pour enfin vivre de ce qui m’anime : Aider les jeunes femmes à découvrir leurs propres pouvoirs et à vivre une vie de sens en cohérence avec leurs valeurs.

Alors tu vois la transformation est possible. Ne perds pas espoir face à l’adversité. Avance pas à pas.
Il n’y a rien de plus gratifiant que de se voir avancer, se transformer et de se comprendre.

Aujourd’hui je suis entourée et accompagnée par des coachs et je sais que, sans eux, le chemin aurait été encore plus long. J’ai compris qui j’étais, ce qui m’animais, et ce que je voulais apporter à ce monde que je souhaite meilleur.

L’accompagnement (par un coach ou par des livres, des audios, des conférences…) aide à avancer plus vite mais seule toi décide et actionne ta transformation par tes actions.

Je te le dis, sans transformation personnelle et consciente, t’es foutu !
Si tu veux vivre une vie épanouissante.
Si tu rêves d’être heureuse.
Si tu veux une vie prospère, tout passe par la transformation, TA transformation. Ta vie changera quand tu auras changé.
Ce qui importe pour changer de vie, c’est de transformer ton mindset, tes croyances, et ta manière de voir les choses. En clair switcher la personne d’avant pour devenir une meilleure personne !
Transforme-toi et vis !

Je ne peux que t’encourager à agir vers ta transformation. Et n’oublies JAMAIS :

  • Ne te laisse jamais définir par tes échecs, par les critiques, les coups bas des autres.
  • Ecoute ton cœur, il te guidera toujours là ou tu devras aller.
  • Respecte-toi sans oublier de respecter les autres
  • Mets en place des actions concrètes et réalisables que tu lis dans tes livres, que tu écoutes en podcast.
  • Expérimente encore et encore.

Je crois en toi !

Et si tu sens que tu as besoin d’un accompagnement pour t’aider à y voir plus clair dans tes choix, contacte-moi, je serais ravie de te donner les étapes à suivre.

A bientôt

Véro