FAUT-IL FAIRE SON COMING OUT EN TANT QU’HYPERSENSIBLE ?

par | Juil 1, 2021 | Coaching

 

 

Depuis des années, vous vous sentiez en décalage des gens de votre entourage personnel ou professionnel. Emotionnellement, vous passiez des rires aux larmes, sans comprendre ce qui avait provoqué cela.

Le désarroi, la détresse, la tristesse de l’autre, vous l’absorbez comme une éponge.

Vous avez beaucoup de mal à prendre du recul face à des remarques qui vous blessent et que vous ruminez des jours durant.

Vous découvrez votre hypersensibilité sur le tard. Tout à coup, les choses s’éclaircissent. Vos souvenirs et les ressentis du passé prennent un sens.

Oui, vous savez que vous êtes hypersensible et vous vous sentez soulagée de pouvoir mettre un mot sur ce qui vous anéantie depuis des années. Vous êtes tellement heureux de vous savoir normale.

Vous avez juste envie de le dire à tout le monde.

En parler ? mais à qui ? et comment expliquer ce qui vous rend si « bizarre » aux yeux des autres. Comment expliquer que vous êtes tout à fait normale.

Certains hésiteront par peur du rejet, du jugement

D’autres aimeraient le crier au monde entier pour enfin ne plus entendre « arrête d’etre susceptible, prend un peu de recul. »

Est-ce une véritable bonne idée…

Le 1er aspect : la digestion

Il est clair qu’apprendre son hypersensibilité suscite des émotions, des ressentis et une certaine dose de questionnements. Le but serait d’abord et avant tout de digérer la nouvelle.

Nous avons tous besoin d’un peu de temps pour intégrer, réaliser ce qui nous arrive.

Bien souvent, le film de notre vie repasse en tête avec cette nouvelle grille de lecture. Tout à coup les choses s’éclaircissent. Il est bénéfique d’intégrer les idées qui s’associent.

 

Le 2eme aspect : l’intention

Quelle intention mettez-vous derrière votre révélation ? Souhaitez-vous le partager avec le sentiment qu’on vous fichera la paix, qu’on ne vous critiquera plus, qu’on validera celle que vous êtes ? Recherchez-vous une forme de reconnaissance dans ce que vous êtes ?

 

Le 3eme aspect : la perception

Vouloir partager votre découverte est une chose. Vous avez mis un certain temps à intégrer l’information. Aujourd’hui, vous êtes plus à l’aise avec votre découverte. Pensez-vous que l’autre est prêt à recevoir votre partage ?

Trouver le moment opportun pour dire à son entourage que l’on est hypersensible n’est pas facile. Et se préparer à recevoir la réaction de l’autre qui ne correspondra peut etre pas à celle attendue, peu aussi s’avérer difficile pour soi.

Je veux mettre l’accent sur le fait de se protéger soi.

Pour l’avoir vécu, la réaction de mon entourage n’a pas du tout été celle que j’attendais ! J’imaginais la lueur dans le regard de ma famille qui n’a été en fait qu’une réaction du genre « c’est quoi cette connerie encore ! » …

Votre entourage, les personnes à qui vous souhaitez partager la découverte de votre hypersensibilité, ne sont peut être pas prêt à entendre ce que vous avez à leur annoncer.

La manière dont vous partagerez cela a toute son importance.  Préparez-vous.

En ce qui me concerne, je n’ai pas été de front. J’ai expliqué ma perception d’hypersensible et ce que ça leur apportait dans leur vie… puis dans la mienne.

Ce n’est que 5 ans après avoir « éduqué » mon entourage que mon processus commence à être compris…  Grâce à des articles, à des émissions, à des choses que je leur permets de faire.

Bien évidemment, je ne les bassine pas avec cette sensibilité.

 

Enfin, choisissez ceux ou celles avec qui vous souhaitez partager votre découverte.

Par expérience, j’ai remarqué que le monde du travail n’est prêt à voir l’hypersensibilité comme quelque chose de positif.

La société est au balbutiement de la connaissance de ce qu’est l’hypersensibilité – jugée encore trop comme quelque chose de négatif. Les hypersensibles sont plus souvent décrits comme des personnes faibles, instables, émotifs.

Je conseille toujours d’y aller par étape et en douceur. Choisissez ceux ou celles avec qui vous voulez vous confier.  Certaines personnes ne sont pas ouvertes à entendre ce que vous avez à leur dire.

Posez-leur des questions.

Une chose est sure, vous êtes hypersensible et cela vous appartient. Partagez cela ne vous amènera pas plus de reconnaissance ou d’amour de l’autre. Cette reconnaissance c’est à vous de vous l’apportez.

Soyez fière d’être hypersensible. Vous n’êtes pas supérieure ou moindre que les autres, vous percevez juste de manière différente. Le monde a dans vos yeux une toute autre couleur.

L’important est surtout d’accepter votre singularité et d’occuper votre place en tant qu’être humain sans nécessairement mettre en avant votre hypersensibilité.