Sélectionner une page

Quand je l’ai rencontré, elle était toute recroquevillée. Enfermée dans son cocon.
Elle s’est assise dans ce canapé, ses bras et ses jambes étaient croisés, tout son corps était en protection. Le regard était fuyant. La voix timide, parfois à peine audible.

👩 Justine est une hypersensible.

😕 Son problème : l’incapacité de prendre les transports en commun sans être submergée d’angoisse, de pensées négatives et anxiogènes, sans pouvoir gérer ses ressentis. Le monde l’angoissait. L’idée même de se retrouver dans une foule, que ce soit dans le métro, au cinéma, ou en boite de nuit avec ses amies, n’était pas envisageable, trop anxiogène. Et trop énergivore car la gestion des émotions et des pensées était telle qu’elle mettait plusieurs semaines à s’en remettre.
🤨 Sa solution : Restée le plus possible chez elle, dans le cocon familial, là elle a grandi, là où elle avait ses repères
😨 Ses peurs : perdre ses amies. Se désocialiser. D’être anormale. Abandonner ses rêves de voyager avec son amoureux.

👩 Justine pensait qu’apprendre à gérer ses émotions allaient résoudre tous ces problèmes.

En effet, l’hypersensible est connecté à ses ressentis.
Mais elle a vite compris que gérer ses émotions nécessitait aussi de se comprendre elle.
Oui je pouvais lui apprendre à se détendre et à gérer ses émotions grâce à la sophrologie et c’est d’ailleurs ce qu’on a fait mais elle a aussi compris qu’elle devait travailler sur elle, apprendre à se découvrir pour que ces exercices prennent encore plus de sens.

Je lui ai alors parler du modèle de Brooke. Ce modèle a transformé sa manière de voir son problème.
🧩 Le modèle de Brooke se résume ainsi :
A partir de circonstances, tu vas avoir une pensée qui va générer une émotion qui te conduira à entreprendre une action pour avoir un résultat.
A partir de ce modèle, on comprend que tout part de ce que nous sommes.

SI je prends l’exemple de Justine
Elle devait prendre le métro pour aller travailler (circonstance): l’idée meme de prendre le métro l’angoissait (pensée), son coeur battait fort, elle avait des sueurs froides, elle imaginait qu’elle allait s’évanouir et mourir au milieu de cette foule qui se moquerait d’elle (émotion), alors elle finissait par ne plus sortir avec ses amies en boite de nuit ou avec son amoureux au cinéma (action). Elle préférait rester chez elle, se sentait débile, anormale et culpabilisait de ne pas être comme tout le monde et de ne pas pouvoir se maitriser !(résultat)

Alors oui l’hypersensible doit savoir gérer ses émotions, ses ressentis mais ne doit en aucun cas se brider.
Je comprends que ces ressentis sont handicapants dans la vie quotidienne mais comment gérer une émotion sans savoir ce qui la provoque, non dans les circonstances mais en soi.

Une émotion est l’indicateur apporté par le mental au corps pour avoir une réaction de notre part. Donc l’émotion t’apporte une information pour t’aider à réagir.
Si tu agis instinctivement, comment peux-tu te libérer de cette émotion sans avoir écouter son message.
Je sais c’est subtil mais si tu ne te connais pas, tu revivras sans cesse l’émotion par réaction, pas par connaissance de toi.

Quand j’interroge un hypersensible et que je lui demande, selon lui, quel est le problème majeur de son hypersensibilité ? La réponse que je recois est l’incapacité à gérer ses émotions.
L’émotion chez l’hypersensible est partout tant dans l’empathie envers une personne, dans la gestion de critiques, de jugements ou de regards des autres, dans le fait d’oser faire les choses, d’oser être soi.
Mais comment veux tu gérer une réaction naturelle sans te connaitre toi. Si tu prends à cœur la critique, si tu te sens juger, si tu perds tes moyens quand tu te retrouves face à une assemblée, si tu te sens abasourdie durant des semaines par le mal etre d’une personne, si tu ne t’expliques pas tes périodes de fatigue c’est parce que tu ne te connais pas.

L’hypersensible pense que son problème majeur c’est le fait de ne pas savoir gérer, apaiser, maitriser ses émotions et ressentis alors qu’en définitive son problème majeur c’est son manque de clarté sur qui elle est et son manque d’estime d’elle-même

Il est donc primordial de travailler sur soi, d’aller à la découverte de soi pour ensuite être en capacité de maitriser nos émotions, ressentis et autres problématiques.

Je t’invite donc à faire l’exercice du modèle de Brooke et à te poser ses questions :

Face à une situation qui te pose souci,
1- Quelle description ferais tu de la situation (sans jugement ni interprétation)
2- En 1 phrase, que penses tu de cette situation ?
3- En 1 mot, quelle émotion principale ressens-tu face à cette pensée ?
4- Comment réagis-tu face à cette émotion ?
5- Quel résultat obtiens-tu en réagissant ainsi ?
6- Qu’as tu appris de toi ?

 

Si tu as envie d’aller plus loin. Si tu veux découvrir la personne que tu es mais que tu ne sais pas comment t’y prendre? Si tu veux gagner du temps, de l’argent et de l’énergie pour enfin t’épanouir : Discutons-en !