Les saboteurs

Non ce n’est pas le titre du nouveau film de Spielberg…

 

mais bien une dimension psychologique que tout être humain doit affronter au quotidien. Tu les connais sous le nom de croyances limitantes !

On parle aussi de saboteurs internes. C’est cette petite voix intérieure qui t’empêche d’avancer, qui te limite, qui fait parler ton égo plus fort que ton ambition.

Le saboteur se définit comme un mécanisme interne qui mobilise ton énergie vitale en te faisant peur, douter, ruminer pour assurer notre survie physique et émotionnelle.

Ils viennent de l’enfance, de notre éducation mais aussi des expériences passées désagréables qu’on a peur de reproduire. Ces méchants te bloquent dans tes ambitions et c’est ça qui fait que tu n’arrives pas à passer à l’action, à faire des choix, à y voir clair quand tu doutes, à changer de job, à sortir de ta zone de confort, à expérimenter de nouvelle action inconfortable…

La force du saboteur est de te faire croire que tout ce qu’il dit est vrai…

Shirzad Chamine, un neuroscientique et psychologue connu pour son livre Positive intelligence, a crée une classification des saboteurs ainsi qu’un test permettant de dessiner notre profil.

Ces saboteurs sont au nombre de 10 et nous les avons tous, à des degrés différents.

Le juge

C’est un saboteur universel : nous l’avons tous en nous. C’est lui qui nous amène a nous autojuger, à juger les autres et à juger les circonstances. Il est important dans notre vie puisqu’il nous protège des dangers éventuels mais il est parfois rabajoie car il nous bride dans nos actions pourtant inoffensives pour notre intégrité physique.

Sa phrase serait : tu es trop ceci./ pas assez cela

 

Le contrôlant

C’est l’anxiété. Il pense mieux gérer que les autres et ne sait pas lacher prise

Sa phrase : je dois tout anticiper et etre partout/ pas besoin qu’on me dise quoi faire

 

Le maniaque- le perfectionniste

Lui il veut que tout soit parfait tout le temps. Il a besoin d’ordre, d’organisation, de ponctualité, de methode à l’extrême

Il n’est pas flexible bien au contraire plutôt rigide meme. Il est à l’origine de cette profonde anxiété et frustration que tu ressens parfois.

Ses phrases : je n’ai pas le droit a l’erreur. Je sais que ma façon de faire est la meilleure

 

L’évitant

Lui se concentre sur le positif et évite tout ce qui est désagréables : il préfère se détourner du problème/ conflit plutôt que de l’affronter

Ses phrases : ca va se tasser/ évitons le conflit à tout prix

 

L’agité

Lui est tout le temps dans l’action. Il ne sait pas s’arreter. Il est en recherche constante de grand défi. Il est rarement en paix.

Ses phrases : go go go il faut aller encore plus loin faire toujours plus

 

La victime

Il utilise les émotions pour attirer l’attention et l’affection sur lui. Il se sent incompris, martyre. Il peut bouder dans son coin

Ses phrases : c’est pas juste ca n’arrive qu’a moi personne ne me comprend

 

Le super performant

Il est obsédé par le succès et la performance. C’est un bourreau du travail. Il perd contact alors avec ses propres besoins émotionnels et relationnels

Ses phrases : il faut que je sois le meilleur, si ce n’est pas parfait ca ne sert à rien

 

Le super vigilant

C’est l’anxiété extrême . il n’a de cesse de nous mettre en garde sur les dangers. Il est constamment en vigilance rouge !

Ses phrase : impossible que je me lance si je ne suis pas sur a 100%

Le beni oui oui

Il a bcp d’amour et de reconnaissance. Il dit oui a tout et tout le temps. Il veut faire plaisir aux autres sans cesse. Il prend en considération les besoins des autres en oubliant les siens totalement, ce qui lui fait ressentir de la frustration ou de la rancune

Ses phrases : oui bien sur avec plaisir quand tu veux

L’hyperationnel

Il peut paraitre froid, distant, secret voire arrogant.

Ses phrases :  pas le temps pour les emotions, je veux de la logique, carré et du rationnel

 

Comment s’en débarrasser ?

J’ai une mauvaise nouvelle pour toi, on ne peut pas s’en débarrasser ! Cependant, on peut apprendre à vivre avec et les maitriser.

Et pour ça, la première des choses à faire est de prendre conscience de ce mécanisme. Il saura d’autant plus facile d’agir dessus de façon efficace si tu prends conscience de ces vilaines petites voix.

Puis tu devras définir lesquels sont les tiens !

Repère ces petites voix internes quand elles se présentent : elles te font sentir déprimée, anxieuse, stressée…elles te disent des phrases du genre «  je n’ai pas le droit à l’erreur, je ne vais jamais y arriver…

Puis personnalise ce saboteur et dissocie-le de la personne que tu es vraiment. : donne-lui un nom. Ca te permettra de dissocier cette vilaine voix de toi et diminuera son impact sur toi.

Focalise toi sur tes forces, tes talents, tes qualités, tes compétences plutôt que sur tes manques. Quand tu entends ce saboteur, pense a une personne qui t’inspire (un mentor, une personnalité…) et demande toi comment elle réagirait face à ce saboteur ? et/ou a ta situation. Ca va faire disparaitre le son de cette voix.

Arrete de te raconter des histoires…A force de te dire chaque jour que tu es nulle, trop grosse, pas assez compétente, tu alimentes tes saboteurs. Ton discours devient réalité et renforce ta croyance. Donc change ta manière de voir les choses par des pensées plus positives qui te font du bien et en lien étroit avec ce que tu veux dans ta vie.

Reprogramme ton cerveau avec la vision les valeurs qui t’apportent du bien etre. Il est possible par exemple d’utiliser un mantra qui sera ta phrase clé que tu pourras répéter chaque jour. Voici des exemples de mantra :

« Dans le calme et la confiance sera ta force, toujours prete lorsque l’esprit est prêt »

« La différence entre ce que tu es et ce que tu veux devenir, réside dans ce que tu fais »

A toi de les utiliser ou d’en créer un qui te sont propres.

Tu pourrais dire « je m’accepte comme je suis j’accepte les autres tels qu’ils sont »

Une autre option que moi j’utilise volontiers est de changer ta manière de te parler.  Troque l’auto sabotage par des paroles bienveillantes au quotidien.

Donc mets tes histoires négatives à la poubelle et focalise-toi sur des pensées qui te font du bien. Enfin, agis ! Il vaut mieux une action imparfaite qu’une parfaite inaction ! Cloue le bec à ses saboteurs qui inhibent tes souhaits.

Et toi quelles voies as-tu repéré ? Quelles astuces pourrais-tu mettre en place pour les évincer ?