Mon parcours d’hypersensible

Accompagner les hypersensibles n’a pas été une évidence dans mon changement de carrière. Le chemin parcouru m’a petit à petit amené à  me spécialiser dans l’accompagnement des personnes hypersensibles – comme moi.

Ce changement de cap a été nécessaire pour ma survie. Quand on en a assez de subir, on agit !

Mon 2ème burn out, le harcèlement moral professionnel m’ont conduit a me poser, à m’occuper de moi et à faire des choix radicaux douloureux mais nécessaire pour ma survie.

Ma haute sensibilité n’est pas toujours facile à vivre. Les anciennes habitudes refont surface parfois mais je sais que je suis en capacité, aujourd’hui de les stopper ou de les modifier. Elle m’aide à voir le monde de couleurs différentes et c’est ce qui me rend unique. Je vois l’invisible. Quel bonheur d’être connecté à soi.

Mon parcours de vie, ma sensibilité et ce qui fait celle que je suis, je le partage dans un interview donné au magazine “hypersensibles-magazine“.

Belle lecture à vous.

 

Suis-je hypersensible : psy ou pas psy ?

« J’ai travaillé avec un psy, j’ai compris que j’étais hypersensible mais ça n’a rien changé à mon quotidien » Katie

Voilà ce que m’a dit Katie lors de notre 1er rendez-vous.

Elle s’est découverte hypersensible après avoir vu un reportage sur le sujet.

Katie a voulu faire valider sa découverte par un diagnostic médical auprès d’un professionnel.

Le psy lui a bien confirmé son hypersensibilité mais au final après 1 année de thérapie, son quotidien n’a pas vraiment changé. Ses émotions sont toujours aussi encombrantes dans sa vie.

C’est fou, le nombre de personnes qui pensent que seul un psy va les sauver de leur mal etre d’hypersensible.

Beaucoup foncent voir un psy pour avoir un diagnostic médical.

En soi la démarche est légitime. Après tout quand on découvre l’hypersensibilité, on se sent un peu paumé… je l’ai été aussi !

Le problème n’est pas de se faire accompagner, le problème c’est de penser que quelque chose cloche chez soi au point d’aller voir un « docteur en maladie mentale »

L’hypersensibilité n’est pas une maladie.

En ce sens, consulter un psychiatre qui, par sa formation, s’appuiera sur une nomenclature, une grille de lecture, une classification de maladies mentales basées sur des comportements et un traitement associé.

De ce fait, un hypersensible a des comportements similaires à une personne bipolaire… le psychiatre va donc traiter médicalement parlant l’hypersensible comme une personne bipolaire qui ne fera qu’assommer le mental de l’hypersensible et ne règlera en rien les problématiques liées à ce tempérament.

 

Je ne dis pas qu’un psy n’est pas habilité à accompagner un hypersensible.

 

Je dis que quelque soit le thérapeute ou l’accompagnant professionnel, il est bon que celui-ci soit hypersensible lui-même ou tout au plus formé sur l’hypersensibilité et qu’il ne mélange pas l’hypersensibilité et la maladie mentale.