Sélectionner une page

Lors de mon sondage mené en 2018 sur les sujets qui les préoccupaient, les réponses ont été unanimes : le manque de confiance, le syndrome de l’imposteur, la perte de sens, le désir de vivre une vie épanouissante semblent être des sujets qui les préoccupent tout autant que la préservation de la Nature, la santé, l’égalité…

Ce qui m’a frappé c’est de voir combien se demandent comment ne pas rater leur vie, comment vivre une vie épanouissante, comment avoir un job qui leur apporte des responsabilités, de la liberté, de la reconnaissance, de la joie et un salaire à la hauteur des études qu’elles ont eu le courage de suivre, tout en conciliant une vie personnelle tout aussi riche et parfois insouciante qu’elles vivaient lorsqu’elles étaient étudiantes, le manque d’argent en moins.

Le décalage entre leurs attentes en fin d’étude et la réalité de la vie leur a donné une bonne claque au moral. Ces jeunes femmes plus combattives qu’elles n’imaginent, ne baissent pas pour autant les bras et cherchent des solutions qui leur permettraient de vivre une vie de rêves : d’abord dans les blog, vlog et autres livres puis certaines osent franchir le pas de demander de l’aide pour transformer leur désillusion en aspirations profondes.

Toutes viennent en coaching avec un but commun : Améliorer leur vie au quotidien pour une existence plus en cohérence avec leurs valeurs, leurs désirs, leur vision.

Et c’est tout naturellement, qu’elles apprennent à se découvrir et à retourner à leur essence : ce que moi j’appelle devenir leur Essentiel. L’essentiel de ce que l’on est, de ce que l’on veut, de ce que l’on sent et de ce à quoi on aspire pour notre bien-être.
Elles évoluent alors dans un tout autre mode de pensée, beaucoup plus ouvert à soi et aux autres.
Le coaching les aide à accepter la personne qu’elles sont dans toutes ses dimensions : autant dans sa part d’ombre que de lumière. Elles se choisissent alors pour vivre davantage en harmonie avec la personne qu’elles sont tout en respectant ceux qui les entourent.
Ce respect est alors le plus total puisqu’elles développent un respect de leur état d’être (la confiance, la gestion de leurs émotions, les choix assumés…) qui les amènent à avoir des relations sociales et personnelles plus positives et en accord avec leur valeur.

Restent à trouver dans leur job, la part d’épanouissement nécessaire à leur bonheur. Si tel n’était pas le cas, l’accompagnement de coaching les aura aidées à réfléchir indirectement – (inconsciemment :)) de manière plus alerte à trouver une réponse en adéquation avec leur personnalité.
Bien sûr tout cela est un travail sur soi qui nécessite un choix de départ mais le pas vers une vie meilleure est rarement difficile à franchir pour ses femmes plus fortes qu’elles ne peuvent le croire.

 

Si, malgré toute la bonne volonté du monde, vous n’arrivez pas à avoir une existence à la hauteur de vos rêves, et que vous sentez que vous avez besoin d’être accompagnée dans ce sens, contactez moi pour faire un premier appel et déterminer les étapes à mettre en place ensemble

A bientôt.

Véronique.

 

 

.